Tranches de vie


1 commentaire

Vocation prof ?

J’ai fini il y a quelques semaines la lecture du dernier livre de Frank Andriat, « Les profs au feu et l’école au milieu ». A priori, je ne suis pas trop concernée par ce sujet parce que je ne suis pas prof et n’ai aucun rapport, de près ou de loin, avec les écoles. Mais depuis toujours, c’est un sujet qui m’intéresse. Il y a quelques années, j’avais déjà lu « La fabrique du crétin » de Jean-Paul Brighelli pour mon examen oral de français.

Après la lecture du pamphlet d’Andriat dont on parle beaucoup pour l’instant, je ne sais pas comment dire, j’étais un peu révoltée. Tout d’abord, je suis d’accord avec presque tout ce qu’avance l’auteur. Comme lui, je pense que ce soit une mauvaise chose qu’aujourd’hui, on veuille à tout prix que tout le monde réussisse à l’école. Mais dans la vraie vie, ça n’existe pas ça. Tout le monde ne réussit pas. Et justement, pour moi, l’école doit être le reflet de la société dans laquelle on vit. Comme l’avance Andriat, il faut rester dans ce schéma qui encourage les jeunes à emprunter les voies qui leur correspondent. Il faut mettre en avant les sections techniques et professionnelles et promouvoir l’apprentissage des métiers pratiques et manuels. Aujourd’hui, c’est bien connu : la société manque crûment de ces corps de métiers. Alors voilà déjà une bonne chose à faire.

Je dois ajouter qu’à mesure que j’avançais dans le livre, je n’avais envie que d’une chose : devenir moi-même prof pour remédier à tout ce que raconte Andriat, et aussi pour prendre la place des profs qui ont fait prof par défaut. C’est sûr que ce n’est pas avec des gens comme ça que l’école risque d’aller mieux. Au contraire, l’école à besoin de vrais profs, des enseignants, des gens passionnés par leur métier et leur désir d’apprendre aux jeunes. Ce n’est que grâce à cela que l’école retrouvera peut-être sa splendeur et les élèves leur mérite.


Poster un commentaire

Un emploi pour tous ?

Cela fait maintenant trois mois que j’ai terminé mes études, et j’en suis toujours au même stade : rien. Pas de boulot en vue. Pourtant, ce n’est pas par manque de volonté de ma part. Mes journées se résument d’ailleurs à peu près comme ceci : check des offres d’emploi sur le Forem, sélection de ce qui pourrait me convenir, envoi de CVs et de lettres de motivation pour postes spécifiques ou candidatures spontanées. Et je reçois toujours la même réponse (quand j’en reçois une) : on a trouvé quelqu’un de mieux/ on n’a besoin de personne pour l’instant.

Alors je dois dire qu’après trois mois de ça, je commence un peu à me poser des questions. S’ajoute à cela le problème que je n’ai pas fait des études « normales ». Mon diplôme n’est pas du tout recherché, voire inconnu. C’est clair que Philo et Lettres, ça n’intéresse pas beaucoup les agences intérim. Première constatation donc, je n’ai pas le bon diplôme. Alors je me questionne, je me demande si je ne devrais pas refaire une formation. Mais sans certitude que ça me serve à quelque chose. En fait, pour être sûre que ça marche, je devrais étudier quelque chose de tout à fait différent, donc quelque chose qui ne me plaît pas.

Donc quand je vois les annonces sur le site du Forem, je me dis : pourquoi ne pas postuler pour un emploi un peu pourri que je vais détester ? Entendez par là : horeca, vente, nettoyage… C’est toujours mieux que rien. Mais non, ça non plus je ne peux pas faire, parce que tous les employeurs ne recherchent que des gens de niveau A2, c’est-à-dire sans formation supérieure. Deuxième constatation : j’ai trop de diplômes.

Résultat des courses : tant qu’un emploi taillé sur mesure à mon profil ne se libérera pas, je serai condamnée à passer mes journées à chercher du boulot sans jamais pourtant en trouver. Belle motivation pour un jeune diplômé !


Poster un commentaire

Un islam modéré existe bel et bien

On en parlait encore hier au JT, Hassem Chalghoumi, cet imam de Drancy qui fait beaucoup parler de lui et de son islam ces temps-ci. Tout le monde en parle parce qu’on le qualifie du représentant de l’islam modéré français. Ca en a sans doute étonné plus d’un, mais pas moi.

Personnellement, je suis contente que des figures comme cet homme prennent la parole et expriment leurs pensées. Dans ce cas précis, ça montre qu’il existe bien un islam modéré, chez nous aussi. Et il faut se rappeler qu’on ne parle pas ici d’une minorité. Loin de là. Ce qui est vrai, au contraire, c’est qu’il semble que cette frange de la religion s’exprime moins souvent. Dommage. Je trouve en effet que l’on devrait mettre plus en valeur les représentants religieux qui prônent l’oecuménisme et la paix. Parce qu’au fond, ce n’est que comme ça que l’on pourra tous vivre ensemble: en paix et en s’écoutant.

Je trouve aussi que c’est très important que des personnes comme Chalghoumi parlent sur le devant de la scène, parce que ça montre à tous ces Européens, extrémistes ou pas, que l’islam, ce n’est pas que ce qu’on nous montre à la télé: le djihad avec attentats etc. Non. Ca, ce n’est qu’une partie de l’islam, une partie extrémiste mais malheureusement la plus connue de tous. Alors voilà, vous tous qui critiquez sans cesse les musulmans en les mettant tous dans le même panier, voyez qu’en vrai, la situation n’est pas si simple que vous l’imaginez. Et puis, petit rappel: des extrémistes, il y en a partout, y compris chez les chrétiens, les juifs et les autres. Si, si, je vous assure !


Poster un commentaire

On fait quoi après ses études ?

Je suppose que tous les étudiants en fin de parcours se posent la même question, mais perso, ça reste une de mes grandes craintes. Enfin, je ne suis pas comme ces étudiants qui, après leur stage, ont déjà signé un contrat pour un emploi dans une entreprise de grande renommée. Déjà, je n’ai pas de contrat. Mais je n’ai pas non plus fait de stage. Il faut dire qu’en « Sciences des Religions et de la Laïcité », c’est assez rare…

Donc voilà, dans moins d’un mois c’est la fin. Enfin, c’est plutôt le début, le commencement d’une nouvelle vie, de la « vraie vie ». Mais ça rime à quoi quand on ne sait pas ce qu’on veut faire ? En plus, avec des études comme les miennes, c’est pas comme si j’avais des centaines de choix qui s’offraient à moi. Je peux toujours faire un doctorat. Ouais, mais bon, ça m’avancerait à quoi ? Encore trois ans d’études, un nouveau titre, mais toujours chômeur. Y a toujours la possibilité d’être prof, mais ce n’est pas trop mon rêve .

Tout compte fait, même si je suis impatiente d’avoir vraiment fini mes études, je n’en suis pas pour autant rassurée. Je dois dire, finalement, quand on est étudiant, il suffit de se contenter de réussir, on nous n’en demande pas plus. Mais après, plus personne n’est là pour nous dire ce qu’il faut faire et c’est là que la galère commence…


Poster un commentaire

Le climat belge

Je vous avoue qu’en cette période, je n’ai rien d’autre à faire que de parler de la météo. Enfin, c’est pas de ma faute. Le temps est tellement pourri que forcément, on se focalise là dessus ! Oui, c’est vrai, on a eu une journée de soleil cette semaine. Mais voilà, maintenant on va le payer par sept jours de pluie. En plus, à cause de ça, pas moyen de regarder les matchs de Roland Garros sans interruption. Oui je sais, on est censé étudier là. Chacun son truc 🙂

Mais à propos de climat, l’autre « climat », même si tout n’est pas parfait dans notre pays, des fois je me dis que c’est pas plus mal d’habiter en Belgique. Par exemple, je pense à tout ce foin qu’on fait en France à propos du mariage homosexuel. C’est scandaleux. Déjà, les débats sont sans fin, et une fois que la loi (enfin) est votée, y en a encore qui viennent râler et manifester. Et aujourd’hui, certains tentent encore désespérément d’empêcher le premier mariage gay français. Mais qu’on leur fiche la paix ! C’est quoi cette discrimination à deux balles ? On est au XXIe siècle ou quoi ? Enfin, là je m’emporte, c’est vrai, mais ça m’énerve. La France qui a été le berceau des Lumières, souvent en avance sur ses voisins, qui pour une fois, semble vouloir rester dans l’ombre et ne pas encourager le progrès. C’est décevant.

C’est pas que je sois tant idéaliste que ça, mais franchement, la discrimination, ça me gonfle. D’ailleurs, voilà, je vous mets un petit schéma, simple mais qui mérite réflexion.

Homophobe

 


Poster un commentaire

Le retour de Daft Punk

Après plusieurs années d’absence, Daft Punk nous revient enfin avec un nouvel album. Eh ben, ça valait la peine d’attendre ! Parce que cet album est vraiment TOP, au-delà de toutes mes espérances.

Ce que je trouve génial, c’est ce petit côté mystérieux et jazzy. Parfait pour se relaxer (ou faire ses synthèses pour ses examens…) Les duos sont aussi super, ça apporte un souffle nouveau à ce groupe de grande renommée. Selon moi, cet album est vraiment très différent de tous les autres, et perso, ça me plaît.

Je n’ai rien d’autre à dire à part : à écouter de toute urgence !


Poster un commentaire

Blocus life

Et voilà, c’est réparti pour un nouveau blocus. En fait, ça fait déjà un petit temps que mes journées se succèdent et se ressemblent, parce que ça fait environ trois mois que je bosse tous les jours (ou presque) pour l’univ.

Donc pour résumer, tu mets ton réveil tous les matins. Et tous les matins tu galères pour te lever. Sur le temps de t’enfiler un café, tu checkes Facebook et Twitter. Et puis c’est parti pour tes synthèses/travaux/recherches/lectures, et finalement, l’étude. Bref, un enfer.

D’ailleurs, c’est toujours pendant le blocus que tu te trouves des nouvelles passions: des nouvelles séries à regarder impérativement, des cours de cuisine en ligne, des études de marché pour des gadgets que tu pourras jamais t’acheter, ou encore des plans de vacances les plus fous. Et encore, Roland Garros n’a pas encore commencé!

Mais je dois dire, chaque année, c’est le miracle; j’arrive à tout faire! Enfin, tant mieux. Et surtout, c’est la dernière fois de la vie que j’y passe. Parce que après finito l’univ. Enfin, je parle trop tôt je crois… Je vais bien vite regretter cette vie d’étudiant, cette vie de vacances…